Publié le

En ce début d’automne 2021, nous sommes dynamisés par la résilience que nous voyons autour de nous, et nous sommes inspirés par la fidélité que les clients nous témoignent depuis plus de cent ans..

Au début du vingtième siècle, lorsque Madeleine et Daniel Porthault se sont mariés, ils ont formé un duo visionnaire pour créer, réaliser et vendre un linge de maison dont la qualité et le style étaient alors inédits. Daniel s’occuperait de la production pendant que Madeleine prendrait la responsabilité du studio de création tout en devenant l’ambassadrice de D. Porthault.

Animés par cette volonté commune à réaliser les plus belles créations pour les maisons de leurs clients, ils établirent un environnement où les créatifs, les couturières et les clients pourraient partager un esprit d’excellence sous le même toit. Dès lors, la Maison D. Porthault s'est distinguée comme une organisation dont l'objectif est d'inclure ses clients dans ses créations.

Les artisans dont la dextérité et la minutie nécessitent un environnement calme, travailleraient à la campagne non loin de nouveaux ateliers de tissage et d’impression de Rieux-en-Cambrésis et d’Argentan. Les dessinateurs, quant à eux, travaillent à Paris où ils s'inspirent de l'énergie créatrice de la ville en étant au plus proche des clients.

Ainsi, en 1924, les bureaux parisiens sont situés sur un étage du 15, rue de la Grange Batelière dans un quartier du 9ème arrondissement historiquement associé au textile. Madeleine Porthault se rend dans les Palaces parisiens où elle s'installe dans une suite dont les armoires sont remplies des dernières dentelles, linges et broderies de D. Porthault. Sur invitation, les clients venaient la rencontrer et passer leurs commandes.

Pour faire face au développement de leur activité, Madame et Monsieur Porthault achètent en 1934 un immeuble au 18, rue de la Grange Batelière ; quatre ans plus tard, ils joignent à cet espace l'achat du n°16 voisin, soit un total de 800 mètres carrés sur plusieurs étages où sont regroupées les différentes activités de création, d'administration des ventes et de stock.

Répondant au désir de leurs clients de découvrir les créations dans un environnement aussi unique et confidentiel que la suite d’un Palace, Madeleine et Daniel créent de magnifiques salles d’exposition au premier étage du 16-18, rue de la Grange Batelière à côté de leur studio de design et de leurs bureaux. Ces espaces se composaient de trois grands salons avec cheminées, boiseries et moulures. Les murs étaient recouverts d'étagères et de tiroirs, et au centre de chaque pièce, se trouvaient d’immense tables pour déplier et présenter le linge. Un dernier petit salon était transformé en chambre à coucher entièrement décorée de créations D. Porthault.

Immédiatement ces salons furent au-delà d’un espace de vente, une destination pour de nombreux clients parmi lesquels figurent la duchesse de Windsor, Barbara Hutton, les membres de la famille de Rothschild, Louise de Vilmorin, Pamela Churchill-Harriman, Rachel Lambert Mellon et Gloria Vanderbilt. Loin de l’agitation des magasins et des rues animées, ce lieu devint un refuge intime au foisonnement créatif, ou l’on pouvait rester des heures à rêver, imaginer, créer et se sentir comme à la maison.

Madeleine se rend également aux États-Unis à la demande de ses nombreux amis américains, restant un mois par an à recevoir ses clients, sur invitation, au Sherry-Netherland, un élégant hôtel fondé en 1927 et dont sa suite surplombait Central Park à New York.

En 1948, encouragés par la croissance de leur entreprise, Madeleine et Daniel Porthault ouvrent leur première salle d'exposition à New York, à l'étage au-dessus du nouveau magasin Baccarat au 55 East 57th Street. C'est dans cette salle d'exposition que Madeleine a vendu à Marilyn Monroe son linge de maison imprimé Cœurs rose !

Dès 1954 et afin de répondre aux demandes grandissantes de leurs clients, les activités déménagent à côté pour occuper le rez-de-chaussée et le premier étage du 57 East 57th Street à New York. Cela leur permettrait également de promouvoir la tradition internationale des ventes de blanc, dès 1959.

Déjà, D. Porthault se développait tout en investissant des adresses alors confidentielles. La Maison ouvrit en 1955 sa première boutique parisienne au 18 avenue Montaigne, dont seule l’activité de Christian Dior se développait parmi de nombreux hôtels particuliers. Désormais, nos clients pouvaient trouver une offre de nos créations en stock, découvrir des trésors pendant les ventes exceptionnelles de blanc, tandis qu'au 16-18, rue de la Grange Batelière, Madeleine continue de recevoir des clients privés et des décorateurs pour des créations exceptionnelles dans les Salons Privés de D. Porthault.

 

                             ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Fidèles à notre héritage qui nous inspire aujourd'hui, nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir dans le nouveau chapitre de l'histoire de notre société à Paris, là où toute la magie a commencé ! D. Porthault occupe désormais tout le premier étage du 45, avenue Marceau, un immeuble magnifiquement rénové du Triangle d'Or, dans le 16e arrondissement de Paris.

Dans nos nouveaux Salons Privés, vous découvrirez le même environnement élégant que celui imaginé par Madeleine Porthault des années auparavant. A côté du studio de dessin, une suite de salons présente notre linge disponible pour la table, le lit et la salle de bain ; et également de la lingerie, des accessoires ainsi qu’un salon dédié à l’univers du bébé et des enfants.

Après cent ans d'existence, nous sommes fiers de perpétuer l'héritage de D. Porthault qui raconte notre histoire, inspire nos créations contemporaines et met en valeur le linge de maison et les accessoires exquis qui ont toujours fait notre réputation.

Avec le déploiement de notre nouvelle boutique en ligne dporthaultparis.fr, nos nouveaux Salons Privés au 45, avenue Marceau vous attendent chaleureusement!

 

Français
Français