Publié le

Pastorale ~ La nouvelle Toile de Jouy D. Porthault

À l'origine, le mot toile désignait simplement un tissu de coton ou de lin. Au milieu du XVIIIe siècle, la toile a cependant été associée à des tissus imprimés avec des motifs scéniques à grande échelle. 

Les premières toiles gravées sur cuivre ont été produites en Irlande par Francis Nixon en 1752. Rapidement regroupées en tant que genre textile pour leur cohérence de dessin et de couleurs dégradées d'un même ton, ces premières toiles ont été bien reçues et rapidement popularisées au-delà des côtes irlandaises.

Plusieurs thèmes dominaient les toiles - historiques, allégoriques, mythologiques et pastoraux. L'attrait d'une toile réside dans le fait qu'elle raconte une histoire, qu'elle commémore un événement ou qu'elle romantise la vie quotidienne. Des créations sur mesure ont également été commandées, et Benjamin Franklin et George Washington ont importé des toiles spéciales pour leurs maisons dans la nouvelle Amérique. 

Les motifs scéniques monumentaux, qui risquaient de devenir trop spécifiques ou trop envahissants, étaient adoucis par l'utilisation d'une couleur, ou les graduations d'une couleur, dans l'impression. Les nuances de bleu, de rouge ou de sépia étaient les colorations de toile les plus populaires. 

Les Français ont rapidement adopté les nouvelles toiles et, en l'espace de trois décennies, ont commencé à créer les leurs. Les toiles françaises étaient à la mode et très convoitées, avec de nombreux dessins inspirés des gravures d'art de Paris à l'époque. Les toiles françaises les plus connues sont les toiles de Jouy, du nom de l'usine de Christophe-Philippe Oberkampf à Jouy-en-Josas près de Versailles, où elles ont été produites pour la première fois en 1783. L'un des concepteurs les plus célèbres, particulièrement connu pour ses toiles mythologiques et pastorales, était Jean-Baptiste Huet. 

Pastorale, imprimé dans l'atelier D. Porthault en Normandie avec des écrans gravés à la main, rend hommage à cet héritage patrimonial et inclut dans son paysage de campagne l'image de Jean-Baptiste Huet si souvent cachée dans ses toiles de scène ... celle de son propre chien adoré.

Français
Français